Arrestation musclée de Pierre Stambul en pleine nuit par le RAID, le matin d’une conférence à Toulouse

Publié le 9 juin 2015 sur Révolutionpermanente.fr

pierre stamboul

Pierre Reip

Pierre Stambul est co-président de l’UJFP (l’Union Juive Française pour la Paix), une organisation juive laïque et antisioniste. Cette nuit, il a subi une arrestation musclée du RAID à son domicile à Marseille. Le soir même, il devait participer à une conférence dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre la politique israélienne.

Une heure du matin, au domicile de Pierre Stambul: le téléphone sonne puis ça raccroche. Pensant à un canular du hacker franco-israëlien Ulcan, proche de la Ligue de Défense Juive (LDJ), il laisse le téléphone décroché… Il devra le regretter.

3h50 du matin : entendant des voix, ainsi que son nom, Pierre Stambul, sort en slip sur le seuil. Une dizaine d’agents du RAID lui sautent dessus, il est quelque peu violenté et menotté. Plusieurs portes de son propriétaire sont défoncées. La piste Ulcan semble se confirmer : la Police a été informé que Pierre Stambul aurait tué sa femme. La présence de la femme de M. Stambul à ses côtés lors de l’arrestation n’a apparemment pas calmé les hommes du RAID qui l’ont arrêté et placé en garde en vue. Si l’implication d’Ulcan est confirmée, ce ne sera pas son premier coup. Connu pour ses menaces de mort, Ulcan avait déjà provoqué un assaut du GIGN au domicile des parents d’un journaliste de Rue 89, Benoît le Corre. Il avait déclaré qu’un meurtre y avait été commis. Quelques jours plus tard, le père de Benoît le Corre décédait d’un infarctus. Domicilié en Israël, Ulcan, de son vrai nom Gregory Chelli, n’a pour l’instant pas été condamné pour ces faits.

Pierre Stambul, a quant à lui a passé sept heures en garde à vue ce matin. Il y a fait part des menaces du site JSS News et de la LDJ qui ont appelé à empêcher la tenue de la conférence qui se tient ce soir même à Toulouse. Il n’a pour l’instant reçu aucune excuse de la part du RAID pour cette intervention musclée.

Il faut espérer que la conférence pourra se tenir malgré les menaces. Après les interdictions de manifs pro-palestiniennes de cet été, et l’interdiction d’une réunion BDS cet hiver, par M. Moudenc, le maire de Toulouse, la répression de toute contestation de la politique raciste et colonialiste de l’État d’Israël continue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s